PROZAP FOOT Interview de Romuald Nguyen FFF

 

De nombreux partenariats contribuent au succès du Prozap Foot Shanghai. Parmi ces acteurs la Fédération Française de Football (FFF) qui coopère avec l’AEFE (agence pour l’enseignement français à l’étranger), l’UNSS (union nationale du sport scolaire) et la CFA (Chinese Football Association) à travers l’arbitrage de cette compétition. Romuald NGUYEN directeur du bureau du football français en Chine revient sur cette synergie gagnante.

 

Mercredi 29 mars au LFS Campus de Qingpu, Romuald NGUYEN, FFF, (2ème à gauche sur la photo) est venu de Pékin pour rendre visite aux arbitres français et chinois qui ont participé au stage d’arbitrage animé par Alexandre Perreau Niel ancien arbitre de ligue 2

Pouvez-vous revenir sur votre parcours et sur ce qui vous a amené au football ?

J’ai une formation de juriste et j’ai pratiqué le judo en compétition. J’ai donc toujours eu un intérêt pour le sport. J’ai mêlé mes études de droit avec ma passion. Je suis devenu président de club à l’âge de 20 ans. J’ai été alors entouré par des parents bénévoles bienveillants qui m’ont accompagné dans cet apprentissage. Cela m’a donné le goût de la gestion d’une structure sportive. Cette expérience est un plus sur un CV car vous apprenez la gestion budgétaire, le management sans oublier tous les aspects sociaux. Ce parcours m’a amené à la FFF et plus précisément à la Direction Nationale de l’Arbitrage. C’est là où j’ai rencontré Alexandre Perreau Niel (ndlr : Arbitre qui a intégré la commission technique du Prozap Foot, qui forme et supervise les jeunes officiels du tournoi et 3 arbitres de la fédération chinoise de football.)

 

Après ces expériences professionnelles vous devenez Responsable des affaires institutionnelles et internationales pour la FFF laquelle vient d’ouvrir un bureau à Pékin avec la LFP. Pourriez-vous nous expliquer votre mission dans ce cadre ?

Nous facilitons les échanges franco-chinois en matière de football au travers de trois axes. Le premier est de promouvoir le football français (la ligue 1, les quipes de France, la coupe de France et le Trophée des Champions). Le deuxième est lié au développement des échanges sportifs et culturels et enfin travailler sur le développement économique du football français en Chine..

 

Parlons des échanges sportifs justement. Il s’agit d’un des atouts du Prozap Foot Shanghai. Cette compétition offre aux élèves la possibilité de suivre une formation assurée par une délégation d’arbitres officiels de l’UNSS dirigée par Alexandre Perreau Niel qui a évolué plusieurs années en ligue 2.

 

En février 2016 la FFF a signé un partenariat avec la fédération chinoise de football et parmi ses axes de coopération il y avait l’arbitrage. Le Prozap s’inscrit dans cette dynamique et représente une belle opportunité. Par ailleurs, nous avons développé des relations fortes avec l’UNSS mais aussi l’AEFE avec laquelle nous avons signé l’an dernier un partenariat dans le cadre du Salon de l’Education. Le Prozap Foot incarne la convergence de ces partenariats.

Quel message souhaiteriez-vous délivrer aux joueurs qui participent au Prozap foot ?

Je voudrais leur rappeler les valeurs de Plaisir de Respect d’Engagement de Tolérance et de Solidarité (PRETS). Le Prozap foot offre, avec l’ouverture au monde qui le caractérise, un excellent levier pour ces valeurs.